Actualité

PHARMAFRICA Expo 2017

Eau potable en Côte d’Ivoire : La SODECI garantit et veille à sa qualité

pharfrica-expo-2017

La Société de distribution de l’eau en Côte d’Ivoire (SODECI) rassure sur le traitement effectué en amont avant la distribution de l’eau potable à ses 16 millions de consommateurs en zone urbaine.

Cette assurance a été donnée par le directeur de la Qualité Eau, Aw Sadat, lors d’un atelier organisé vendredi soir en marge de la 1ère édition du salon PHARMFRICA Expo 2017 qui se déroule au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Exposant sur « Traitement et qualité de l’eau potable en Côte d’Ivoire : Contribution de la SODECI », il a d’emblée souligné que le premier but d’un service d’approvisionnement en eau est de servir de l’eau potable, définie par l’OMS comme une eau que l’on peut boire sans risque.

Pour étayer ses dires, le directeur de la Qualité Eau a expliqué qu’en Côte d’Ivoire, il existe deux types de ressources d’eau à savoir celle souterraine (issue des profondeurs de la couche terrestre) et celle de surface (fleuve, lac, rivière, barrage et étang) qui subissent des traitements idoines en fonction de leur spécificité.

Les types de traitement, les paramètres de suivi de la qualité de l’eau notamment les 400 paramètres analytiques, le plan de surveillance de l’eau distribuée, les différents référentiels, les contrôles obligatoire ou spécial, les analyseurs en continu, les équipements de pointe, entre autres, sont les points évoqués pour rassurer les consommateurs sur la qualité de l’eau potable.

« L’eau potable est un enjeu de santé publique », a réitéré Aw Sadat, réaffirmant que la SODECI s’engage à la garantir conformément aux standards internationaux et à un plan de gestion de la sécurité sanitaire assurant une gestion préventive des risques liés à la qualité de l’eau.

Pionnier du partenariat public-privé en Côte d’Ivoire, depuis 1958, la SODECI a subi diverses mutations. Elle a un contrat d’affermage avec l’Etat qui détient 30% de l’actionnariat. Avec 937 000 clients dont la moitié à Abidjan (439 000 clients), elle sert 242 millions de mètres cubes. Elle compte 13 directions régionales, 475 points de captage d’eau brute et 368 stations d’eau potable dont 90 à traitement complet.

SODECI est engagée pleinement aux côtés de l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’atteinte de son objectif d’être un pays émergent à l’horizon 2020 avec un taux d’accès à l’eau potable de 95%.

Périodicité de paiement des factures d'eau

Amédé Kouakou rassure les consommateurs et annonce le lancement de branchements sociaux

Salon des infrastructures d’Abidjan 2016

le ministre des Infrastructures économiques, Docteur Amédé Kouakou Koffi était face aux présidents des fédérations des consommateurs Rechercher consommateurs pour leur parler du programme « Eau pour tous » initié par le Gouvernement qui prendra fin en 2020.

Au cours de ce face à face, le sujet relatif à la périodicité de la facture d’eau a été longuement traité lors des échanges.

Docteur Amédé Kouakou Rechercher Amédé Kouakou Koffi a rassuré les consommateurs Rechercher consommateurs que le Gouvernement veut simplifier la vie des populations en ramenant la facture d’eau à deux mois.

«Notre préoccupation est de simplifier la vie des ivoiriens. Tous les mois, ils paieront une facture, l’eau ou l’électricité. C’est une meilleure organisation pour aider les populations. Si abonné payait 6000 FCFA chaque trois mois, il paiera 4000 FCFA chaque deux mois. Il ne faudrait pas que la SODECI lui fasse payer 4500 FCFA,» a déclaré le ministre.

Certains consommateurs Rechercher consommateurs soutiennent que l’Etat veut se faire de l’argent en ramenant la périodicité de paiement Rechercher paiement des factures d’eau Rechercher factures d’eau à 2 mois.

«Il n’y a rien d’autre derrière. Pour éviter que les gens aient l’impression que c’est une augmentation sur les factures, nous allons travailler avec les fédérations des consommateurs, la SODECI,» a-t-il précisé. Pour la mise en œuvre du programme ambitieux « Eau pour tous », le Gouvernement investira 200 milliards de FCFA et plusieurs composantes sont à réaliser. Selon le ministre, 21000 pompes villageoises seront réparées à hauteur de 15 milliards de FCFA jusqu’en 2020.

Sur les 512 Sous-préfectures que compte la Côte d’Ivoire, 220 ne bénéficient pas de système d’adduction d’eau potable. Dr Amédé Kouakou Rechercher Amédé Kouakou Koffi a annoncé la construction de 220 châteaux dans ces Sous-préfectures suivie de canalisations. Des branchements sociaux Rechercher branchements sociaux pour les économiquement faibles au prix de 1000 francs CFA seront réalisés à partir de janvier 2018 et concernent 450 mille nouveaux abonnés.

Ce projet va nécessiter un investissement de 31 milliards de FCFA comme indiqué par le ministre des infrastructures économiques. Au cours des échanges, les fédérations des consommateurs Rechercher consommateurs ont dénoncé le fait que la SODECI veut avoir toujours raison sur ses abonnés en cas de litige. Le ministre des Infrastructures économiques a déploré cette situation en interpelant la cellule d’écoute de l’ONEP qui ne joue pas son rôle d’arbitre.

«La SODECI ne doit pas toujours avoir raison, » a conclu Amédé Kouakou Rechercher Amédé Kouakou Koffi.

© koaci.com / Wassimagnon, Abidjan

Paiement de factures

CIE et SODECI signe un partenariat avec la BNI

Salon des infrastructures d’Abidjan 2016

La Banque nationale d’investissement (BNI) vient de mettre un nouveau mode de paiement des factures à la disposition de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI) dénommé ‘’BNI EasyPaid’’.

La signature de convention entre les différents directeurs généraux de ces structures s’est déroulée mercredi dernier au siège de la CIE/SODECI sis à Treichville. L’offre "BNI EasyPaid" a été conçue pour faciliter le quotidien de la clientèle de cette structure bancaire.

Elle s’opère soit par le téléphone mobile à travers une application ou le site web (www.bni.ci). « Pour garantir la parfaite réussite de ce projet, la banque a déployé les meilleurs moyens technologiques et humains dont elle dispose de sorte à décongestionner l’affluence surabondante continuellement constatée à certaines périodes des mois » a assuré Eugène Kassi N’Da, Directeur général de la BNI. Dominique Kakou, Directeur général de la CIE a salué cette initiative. Cette signature de partenariat répond, selon lui, au désir d’une clientèle de plus en exigeante et participe à la volonté de sa structure d’améliorer ses services. Basile Eba, directeur général de la SODECI a pour sa part pensé que ce nouveau mode de payement est une réussite basée sur la matérialisation des compétences de la BNI avec pour objectif la satisfaction du client.

8 eme Edition des Jeux de la Francophonie

Comment la Sodeci a rassuré les athlètes

Salon des infrastructures d’Abidjan 2016

L’expertise de la Sodeci a une fois de plus fait parler d’elle sur les sites stratégiques des 8èmes jeux de la Francophonie.

En effet, la Société de distribution d'eau de la Côte d'Ivoire (SODECI) a pris des dispositions particulières afin de renforcer le contrôle qualité et garantir le bon approvisionnement de l’eau sur certains sites des Jeux de la Francophonie, notamment le stade Félix Houphouët-Boigny, le Palais des Sports de Treichville, le stade Robert Champroux de Marcory et le Village des Jeux à l’INJS à Marcory.

Par ailleurs, dans le cadre de ces Jeux qui réunissent 56 Etats, au chapitre de la Défense incendie, cette entreprise a pris des dispositions pour accompagner les pompiers dans le contrôle de toutes les prises incendie, au cas où un sinistre surviendrait. En ce qui concerne le contrôle qualité, une équipe de maintenance est chargée d’effectuer un contrôle quotidien tôt le matin (6h00), et cela 7jours/7 sur les sites stratégiques afin de vérifier la qualité et la pression de l’eau.

La SODECI, partenaire OR de cette 8ème édition des Jeux, tient un stand d’exposition afin d’apporter des conseils et répondre aux préoccupations de la population. La SODECI est la première entreprise privée de service public en Afrique certifiée AFAQ ISO 9001.

LE PATRIOTE / JEAN-ERIC ADINGRA

Salon des infrastructures d’Abidjan 2016

CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES : LA SODECI PARTAGE SON SAVOIR FAIRE

Salon des infrastructures d’Abidjan 2016

Le 25 novembre 2016 la SODECI a participé au Salon des infrastructures d’Abidjan. Au cours d’un échange avec la presse, M. Aka Akpa Olivier, Directeur des études et travaux a exposé sur le thème : « Défis et opportunités, durabilité et qualité ».

« La SODECI est une entreprise de travaux, qui réalise des infrastructures hydrauliques. Nous avons une longue expérience dans le domaine de la production, du traitement et de l’assainissement de l'eau, depuis 1960 » a souligné le directeur des études et travaux en présentant les enjeux de la participation de la société à ce salon.

M. Aka a rappelé, à cette occasion, les différentes infrastructures hydrauliques réalisées par sa société, notamment les premières usines de traitement d'eau à Abidjan. «Nous avons réalisé récemment les travaux de Niangon 2, en 2014. Nous avons fait la partie équipement de la station et nous avons travaillé dans le cadre du chantier de Bonoua pour l'alimentation en eau potable de la ville d'Abidjan à partir de la nappe de cette localité, en 2015. Il y a moins d'un mois, nous avons inauguré les travaux de Songon, pour lesquels la Sodeci a assuré la maîtrise d'ouvrage déléguée », a précisé le directeur études et travaux, faisant remarquer également que la Sodeci a une expérience qui s’exporte et qui s’inscrit dans une démarche qualité.

Cette démarche qualité va impacter tous les sous-traitants, notamment les Petites et moyennes entreprises (PME) avec lesquelles la société travaille.

Eau potable

L’usine d’Adonkoi pour renforcer la desserte d’Abidjan

L’usine d’Adonkoi pour renforcer la desserte d’Abidjan

Le souci de fournir de l’eau potable aux populations de la ville d’Abidjan reste une préoccupation pour le Gouvernement ivoirien. Dans l’optique de renforcer la desserte de certaines communes, une nouvelle usine de traitement d’eau vient de voir le jour, à Songon. Elle a été inaugurée le lundi 31 octobre 2016.

Les populations des communes d'Anyama et d'Abobo ont certainement de bonnes raisons de se réjouir. Et pour cause : l'inauguration de l'usine de traitement d'eau potable située à Songon Adonkoi et destinée au renforcement de la desserte du District d'Abidjan, s'est faite en présence des Premiers Ministres ivoirien et français, SEM. Daniel Kablan Duncan et SEM. Manuel Valls. Selon M. Patrick Achi, Ministre des Infrastructures Economiques, cet ouvrage vient pour assurer, de manière pérenne, la fourniture en eau potable des populations du district d'Abidjan. La cérémonie s'est déroulée au pied de l'usine, dans le village de Songon. C'est à cette occasion, que M. Patrick Achi a révélé que « la station de Songon vient renforcer la desserte en eau potable des communes précitées » et « permettra de rééquilibrer les prélèvements sur la nappe phréatique d'Abidjan ». Pour leur part, les deux Premiers Ministres se sont réjouis de la bonne coopération et la solidarité entre la Côte d'Ivoire et la France. En effet, ce sont trois entreprises françaises dont Franzetti, qui ont contribué à la construction de cette station. Mieux, elle a été financée dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) conclu avec l'Etat français. Aux dires de M. Daniel Kablan Duncan, la mise en œuvre de projets d'adduction d'eau potable pour les populations fait partie du 3ème axe de développement du Gouvernement. Les caractéristiques techniques de cette nouvelle usine comprennent la réalisation et l'équipement de 15 forages, la fourniture et la pose de canalisation en fonte entre le champ captant (l'endroit où est creusé le forage) et le sous quartier de N'dotré, l'alimentation électrique de celui-ci et de la station, la construction et l'équipement d'une station de 2100 m3/h, la cons-truction de deux bâches de reprise de 5000 m3 et d'une salle de reprise.
Le coût total de cet investissement est estimé à 27,6 milliards de FCFA.
A cette occasion, les populations de Songon sont sorties massivement pour assister à la cérémonie d'inauguration et exprimer leur joie aux autorités ivoiriennes. Cet évènement a pris fin après l'ouverture de la potence et la visite des installations par les deux Premiers Ministres, en compagnie d'une délégation de la SODECI conduite par MM. Basile Ebah, DG, et Yoboué Descord, DGA exploitation.

SODECI : Visite du CGIO et Conseil d’Administration

VINCENT LE GUENNOU PRESENTE LES PERSPECTIVES DE 2017

VINCENT LE GUENNOU PRESENTE LES PERSPECTIVES DE 2017

Après avoir visité les locaux du Centre de Gestion Intégré des Opérations de la SODECI le 17 octobre 2016, M. Vincent Le Guennou a présidé le Conseil d’Administration de l’institution le lendemain. Cette importante séance de travail a été consacrée pour l’essentiel aux perspectives pour l’année 2017, présentées par la Direction Générale. Les responsables de l’entreprise ont aussi évoqué avec le président les difficultés rencontrées au cours des exercices précédents. Lors de la visite des locaux du futur Centre de Gestion Intégré des Opérations de la SODECI, situé à la Riviera-palmeraie, le président du Conseil d’Administration d’ERANOVE, M. Vincent Le Guennou était accompagné des membres du Comité de Direction Générale.

18 è congrès de l’Association Africaine de l’Eau

La SODECI présente ses avancées et réussites

Le Ministre de la Fonction Publique accueillant le DG de la SODECI (à g.)

Les Assises des Professionnels de l’eau et de l’assainissement du continent africain ont eu lieu du 22 au 25 février 2016 à Nairobi au Kenya sous l’égide de l’Association Africaine de l’Eau (AAE).
Le thème retenu : « L’accès durable à l’eau et à l’assainissement en Afrique».
La SODECI au cours de ce congrès a mis en exergue devant l’Afrique, ses grandes avancées et ses remarquables réussites dans le domaine de l’eau et de l’assainissement

Après Abidjan en 2014, c’est plus de 1500 délégués d’une cinquantaine de pays africains et du monde qui se sont retrouvés à Nairobi au Kenya du 22 au 25 février 2016 pour échanger sur les grandes questions de l’eau potable et de l’assainissement en Afrique et sur les réponses à apporter aux défis des prochaines années.
Ainsi pendant cinq jours, il a été question d’échanger sur la problématique de l’accès équitable à l’eau potable en Afrique, sur la question de l’alimentation des couches défavorisées de la population, sur l’importance d’une implication des femmes dans le secteur et surtout sur les défis de l’assainissement.
Le 18 è congrès de l’Association Africaine de l’Eau a été marqué par quatre sessions plénières et d’autres événements:
La Première session plénière a porté sur les innovations pour une meilleure disponibilité et un accès amélioré à l’approvisionnement en eau. Cette session a permis de contextualiser les innovations et les solutions intelligentes aux obstacles concernant l’eau et l’assainissement en Afrique, en identifiant les solutions pertinentes innovantes et adaptables pour faire face aux défis de l’approvisionnement durable en l’eau et de l’assainissement.
La deuxième session s’est penchée sur la Gouvernance et les outils d’amélioration de la performance. La gouvernance et l’amélioration de la performance des institutions dans le secteur de l’eau et de l’assainissement sont intimement liées et sont des éléments clés de la durabilité de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Durant cette session, des solutions pour l’amélioration et le renforcement de la gouvernance, des performances des structures du secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique ont été présentées.
La troisième session : Renforcement des capacités des opérateurs africains en gestion des boues de Vidange: Cas du programme de Renforcement des partenariats des opérateurs d’assainissement en Afrique pour des investissements optimaux en infrastructure (RASOP Afrique).
L’AAE a reçu une subvention de la Fondation Bill et Melinda Gates pour atteindre à travers le programme AAE RASOP Afrique, l’amélioration de la qualité du service et de la couverture dans le cadre de la gestion des boues de vidange (GBV) et de l’Assainissement autonome en milieu urbain en Afrique sub-saharien- ne. Cette session a présenté l’état de la gestion des boues de vidange en Afrique subsaharienne, les objectifs du programme, et démontré que la gestion des boues de vidange peut être une entreprise rentable.
La quatrième session a porté sur les Solutions intelligentes et les mécanismes innovants de financement.
Des solutions et mécanismes qui peuvent contribuer à attirer de nouvelles solutions et ressources financières dans les services d’eau et d’assainissement ont été présentés. Un accent particulier a été mis sur la mobilisation de financements axés sur le marché, comme moyen de combler l’écart financier pour réaliser les ODD et d’autres objectifs cruciaux du secteur.

SODECI partage son expérience

50 sessions techniques, scientifiques et parallèles, alimentées par 165 communications et présentations ont meublé ce 18e congrès. Les sessions techniques et scientifiques ont porté sur les thématiques suivantes : Innovations pour une meilleure disponibilité et un accès amélioré de l’approvisionnement en eau ; gouvernance et outils d’amélioration des performances ; solutions intelligentes et innovantes Assainissement et environnement ; mécanismes innovants de financement.
Au cours de ces sessions techniques deux communications de représentants de la SODECI ont été entendues. Il s’agit de : M. Fofana Brihima DCRHD qui a partagé l’expérience de la SODECI au cours d’une session technique sur la professionnalisation des métiers de l’eau et de l’assainissement.
Mme N’Doume Félicité a quant à elle présenté une communication sur l’expérience de la SODECI en matière de paiement électronique des factures.
Des sessions parallèles ont été animées par des institutions financières et partenaires au développement de renommée internationale. Une centaine (100) d’organes de presse dont une vingtaine (20) d’internationaux étaient représentés.
Plus de 500 personnes ont assisté à la cérémonie de clôture.
A l’instar des précédents congrès, huit membres de l’AAE dont le DG EBAH Basile ont eu l’insigne honneur d’être admis membre d’honneur de l’AAE édition 2016.

Echange de civilités, avec beaucoup de joie

Visite

M. Basile Ebah, DG, rend visite au Ministre de la Fonction Publique

Le Ministre de la Fonction Publique accueillant le DG de la SODECI (à g.)

Visite à M. Pascal Abinan, nouvellement nommé Ministre de la Fonction Publique. La rencontre a eu lieu le mardi 02 février 2016.

C’est une visite fraternelle bien appréciée que M. Basile Ebah, Directeur général de la SODECI, a rendu à M. Pascal Abinan, nouveau Ministre de la Fonction Publique, nommé depuis le 12 janvier 2016. Accompagné de M.Kouadio Amani, Secrétaire général de la SODECI, le DG a été reçu aux environs de 16h30 mn, par le nouveau patron des fonctionnaires de l’Etat ivoirien. Très relaxe, tant par l’habillement que par l’attitude simple, le Ministre Pascal Abinan, a raccompagné ses visiteurs jusqu’au pied de l’ascenseur, à la fin de l’entretien. Aussi, a-t-il accepté de partager ses sentiments à la sortie de son bureau. «Je voudrais remercier le Directeur Général de la SODECI pour cette visite. C’est une visite de courtoisie, que je considère et que j’apprécie comme une visite fraternelle.

Parce que nous nous connaissons de longue date. Je me réjouis de la visite du DG à son frère qui a été promu à cette fonction de l’Etat. Il est venu me saluer et me féliciter. J’apprécie son geste au plus haut niveau », a conclu le Ministre Pascal Abinan.

Echange de civilités, avec beaucoup de joie

Echanges

M. Basile Ebah, DG, reçu par Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement

Echange de civilités, avec beaucoup de joie Echange de civilités, avec beaucoup de joie.

La problématique de l’assainissement a été au centre de l’audience que la nouvelle Ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement, Mme Anne Désirée Ouloto, a accordé à M. Basile Ebah, DG de la SODECI, le 27 janvier 2016.

Le mercredi 27 janvier 2016, M. Basile Ebah, Directeur général de la SODECI, a été reçu en audience par Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement. La rencontre a eu lieu dans les locaux dudit ministère situés dans le quartier de la Riviera 3. L’entretien entre les deux personnalités a duré une vingtaine de minutes.

A la sortie de cette audience, Mme Anne Désirée Ouloto, qui s’est vu le volet de l’assainissement, a levé un coin de voile sur le sujet abordé. «C’est une rencontre de prise de contact. Nous allons désormais travailler ensemble. Dans le domaine de l’assainissement, la SODECI est un partenaire privilégié du gouvernement de Côte d’Ivoire. Cette grande entreprise bénéficie du contrat d’affermage et de tout ce qui concerne la politique d’assainissement et d’entretien des ouvrages.

Il est normal que je crée un cadre parfait de collaboration entre la SODECI et le gouvernement ivoirien, à travers le ministère en charge de la salubrité urbaine et de l’assainissement. C’est chose faite ». La ministre a exprimé sa satisfaction en ces termes : «J’ai trouvé un Directeur général disposé et disponible pour poursuivre l’œuvre si bien entamée par les deux parties. Je me félicite des grandes avancées et de l’engagement de la SODECI à améliorer le cadre de vie des populations. Nous allons ouvrir de nouveaux défis pour que le gouvernement et les ivoiriens soient satisfaits». Prête à passer à l’action pour l’amélioration du cadre de vie des Abidjanais, Mme Anne désirée Ouloto a conclu en disant : «Je ne fais pas de différence en matière d’assainissement. Tout nous mène à la gestion des déchets. Nous allons nous attaquer à cette problématique». Pour la circonstance, M. Kouadio Amani, secrétaire généralde la SODECI, a accompagné M. Basile

Echange de civilités, avec beaucoup de joie Echange de civilités, avec beaucoup de joie.

Assainissement

Mme Anne Désirée Ouloto visite les travaux d’assainissement de la Riviera

assainissement visite du ministre

Le mercredi 03 février 2016, la Ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement, Mme Anne Désirée Ouloto, a effectué une visite de terrain dans le quartier de Bonoumin, à la Riviera 3

L’objectif selon elle est de faire l’état de la situation des travaux d’assainissement qui doivent permettre d’améliorer le cadre de vie des populations.

Elle a par ailleurs exprimé sa satisfaction de travailler avec entreprises telles que la SODECI et qui sont disposées à accompagner les initiatives du gouvernement

Visite de travail

La Ministre Anne Ouloto visite les ouvrages d’assainissement de la SODECI

visite de travail du ministre

C’est avec une forte délégation de l’ONAD et de la SODECI avec à sa tête son DG, M. Basile Ebah, que Mme La ministre de l’Assainissement et de la Salubrité Urbaine a entrepris le 11 Mars 2016 une visite des sites d’assainissement de la SODECI situés dans les communes de Port-Bouët et de Koumassi.

Au terme de cette visite de terrain, Mme Anne Ouloto et sa délégation ont eu une séance de travail au siège de la SODECI. Au cours de cette rencontre à laquelle a pris part M. Ahouné Firmin PCA de la SODECI, M. Basile Ebah a présenté à Mme la Ministre, le cadre institutionnel de l’entreprise, notamment l’activité d’assainissement.
C’est par une visite des locaux de la société que cette rencontre a pris fin.

ARCHIBAT 2015

La SODECI apporte son expertise au salon de l’architecture et du bâtiment.

visite etat odienne M. Basile EBAH DG de SODECI

La 5ème édition du salon de l’architecture et du bâtiment a ouvert ses portes du 01 au 05 Décembre 2015 à Port bouet.

Promouvoir ses produits et services, son savoir-faire, mais surtout créer un cadre d’échanges avec ses clients constituent essentiellement les enjeux de participation de la SODECI.

EAU POTABLE

30.000 branchements sociaux lancés dans trois communes d’Abidjan

Les populations des communes de Yopougon, d’Abobo et de Koumassi bénéficieront de 30.000 branchements sociaux. C’est un don de la République de Corée. Les travaux de ce programme ont été lancés ce mardi 22 septembre 2015 par M. Patrick Achi, Ministre des Infrastructures Economiques.

patrick achi

M. Achi Patrick, Ministre des Infrastructures Economiques a procédé au lancement d’un projet de branchements sociaux dans le quartier de Yopougon Gesco, le mardi 22 septembre 2015. Ce sont 30.000 branchements dont 8.000 financés par la France et 22.000 financés par la Corée qui seront réalisés. Selon M. le Ministre des Infrastructures Economiques, la République de Corée, à travers l’Agence Coréenne de Coopération Internationale KOICA), a accordé en octobre 2014 à la République de Côte d’Ivoire un don de 3 millions d’euros (soit 1.5 milliards de FCFA) pour la réalisation de branchements sociaux dans les communes de Yopougon, Abobo et Koumassi. Ce projet, selon l’envoyé du gouvernement,couvrira les communes de Yopougon, d’Abobo et de Koumassi. L’objectif général de ce programme est de permettre aux populations des zones défavorisées de se raccorder au réseau d’eau potable géré par la SODECI.

A côté de cela, ce projet permettra aux ménages à faible revenu d’avoir accès à l’eau potable et de réduire la proportion de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable dans les communes précitées. Le coût d’un branchement normal étant de 167.000 F, ces branchements dits sociaux sont fixés à la somme de 10.000 F. Leur réalisation vient renforcer le programme d’urgence d’Abidjan lancé par le Gouvernement ivoirien dès la sortie de crise en 2011.

patrick achi

Il vise à régler de façon durable les problèmes de manque d’eau qu’a connu la ville d’Abidjan pendant plus d’une décennie. Présents à cette cérémonie, l’Ambassadeur de Corée, SEM. Sir Song, et le représentant de l’Ambassadeur de France, M. Etienne Chapan, se sont félicités pour la bonne coopération qui règne entre leurs pays respectifs et la Côte d’Ivoire. Ils ont souhaité que les projets sociaux mis en œuvre puissent profiter aux populations nécessiteuses. Pour sa part,M. Gilbert Kafana Koné, Maire de la commune de Yopougon, a exprimé sa reconnaissance au gouvernement ivoirien et aux pays donateurs pour ce geste louable de grande envergure qui contribue au bien-être de ses administrés. « L’on peut vivre sans électricité, sans téléphone,sans télévision, sans radio. Mais, personne ne peut vivre sans eau », a dit M. Kabi Sahé Albert, porte parole des populations de YopougonGesco. Exprimant sa gratitude, il a remercié le Président de la République, les membres du gouvernement et les différents Ambassadeurs pour avoir enfin mis fin à leur calvaire. Séance tenante, M. Patrick Achi a donné le premier coup de pioche qui consacre l’ouverture des travaux de raccordement des ménages et l’ou- verture d’un robinet déjà installé dans un domicile. C’est par des ovations et des scènes de joie que la cérémonie a pris fin.

Visite d’Etat

LA SODECI SECURISE LA DESSERTE EN EAU POTABLE DU DENGUELE

Dès l’annonce de la visite d’Etat,la SODECI a pris des dispositions pratiques pour que la fourniture en eau potable soit sécurisée dans le Denguélé et le Folon.

visite etat odienne

D’une part, l’état des lieux de la desserte en eau de la ville a été fait ; Cet état des lieux a permis de vérifier l’état des équipements et d’entrevoir les renforcements nécessaires. D’autre part, toutes les résidences sensibles et les lieux de meetings ont été répertoriés et sécurisées. Des rencontres régulières se sont tenues entre le Directeur Régional, M. Kouamé Jean Hervé et ses collaborateurs pour mobiliser les équipes à surveiller le réseau et à être présentes sur les lieux de meetings et les zones sensibles ainsi que les résidences des différentes autorités. La question centrale concernait l’insuffisance de capacité de Production à Odienné ; l’insuffisance de capacité de stockage ; l’insuffisance de réseau de distribution d’eau Cette préoccupation de desserte en eau dans le Denguélé a trouvé une réponse avec la visite présidentielle. En effet, le Président de la Répu- blique a lors de visite inauguré un certain nombre d’infrastructures,parmi lesquelles, la station d’eau de Logbanasso le jeudi 21 mai 2015. La SODECI qui a été associée la construction de cette station de trai- tement d’eau potable a joué un rôle important dans la conduite et la fini- tion des travaux.

Ce vaste projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Odienné a permis à la SO- DECI de faire valoir son expertise et de démontrer son implication totale dans la réalisation de ce projet et dans le succès de la visite du Prési- dent de la République.

Visite d’Etat

Le Chef de l’Etat félicite la SODECI

A la suite des félicitations du chef de l’Etat et du Ministre Patrick Achi, je voudrais vous dire que je suis fier de vous !

visite etat odienne

C’est ainsi que s’exprimait M. Basile Ebah, DG de SODECI lors d’une rencontre avec les collaborateurs à l’issue de la cérémonie d’inauguration par le chef de l’Etat de la station d’eau potable de Logbanasso à 7 km d’Odienné. Dans la matinée de cette journée du 21 mai 2015 en effet, malgré le soleil caniculaire, les collaborateurs de la SODECI avaient fait une haie d’honneur pour recevoir le chef de l’Etat sur la station de Logbanasso qu’ils ont contribué à renforcer.
Le Président de la République, qui sait rendre à César ce qui est à César, les a chaleureusement félicités par de chaudes poignées de mains, leur remettant même un cadeau en reconnaissance de leurs efforts. Des efforts notables quand on sait que pour réaliser ce type d’édifice, il faut 7 mois au minimum et que grâce au courage des collaborateurs, la « prouesse » pour emprunter le mot au DG de SODECI a été réalisée en 2 mois seulement.

Emboîtant le pas au PR, M. Ebah a décidé de récompenser ses collaborateurs pour leur professionnalisme et leur a demandé de rester en éveil pour permettre à la SODECI de tenir son pari : assurer et sécuriser la desserte en eau du Denguélé, lors de la visite d’Etat et après. Les travaux de renforcement de la station de Logbanasso, permet de passer de 1400 à 4000 m3/j et d’entrevoir les 7000 m 3/j à l’horizon 2030, assurant du coup, les besoins en eau d’Odienné, à partir d’une ressource pérenne : le fleuve baoulé.
Les travaux de plus de 4 milliards de francs proviennent d’un investissement de l’Etat. Ils ont été conduits par l’ONEP en tant que maître d’ouvrage délégué avec une forte implication de la SODECI.

Fête de travail

Bâtir la paix, l’unité et la cohésion à la SODECI

La célébration de la fête du travail à la SODECI a été un moment d’échange et de partage entre les travailleurs et la Direction Générale. Ce 1er mai 2015, la cérémonie qui a eu lieu au siège, a été empreinte de paix, d’unité et de cohésion.


Cette année, la commémoration de la fête du travail s’est faite dans un esprit de famille plus poussé à la SODECI. Hormis les discours différents lus par les deux secrétaires généraux que dont Odré Evariste du Syndicat National des Agents de la SODECI (SYNASOD) et Koné Bakary du Syndicat National des Travailleurs du Secteur de l’Eau (SYNATRASE), tout le reste de la cérémonie s’est déroulé dans une fraternité indescriptible. Même endroit (le siège), mêmes résolutions et mêmes doléances contenues dans un seul et unique cahier. Main dans la main, les deux leaders syndicaux l’ont remis à M. Basile Ebah, Directeur Général de l’entreprise. Très ému par ce décor, le DG s’est dit très heureux de participer à cette commémoration différente des autres. C’est donc à juste titre qu’il dira que « le 1er mai est devenu un moment d’échange et de partage à la SODECI. Bien plus, il témoigne notre volonté de bâtir ensemble la paix, l’unité et la cohésion ».

Il a salué la leçon d’unité et de responsabilité des syndicalistes. Mais avant, dans leurs messages, MM. Odré Evariste et Koné Bakary ont rendu hommage à M. Basile Ebah pour sa disponibilité qui contribue à la gestion efficiente du climat social. Les deux responsables ont salué l’harmonie, la complicité, l’entente et la symbiose qui règnent entre leurs organisations syndicales. Pour la préservation des acquis, autant le SYNATRASE a pris la décision de ne jamais devenir « le lépreux qui ne peut fabriquer un canari mais qui peut le casser très facilement », autant le SYNASOD a pris l’engagement de ne jamais arrêter la marche de la SODECI vers le sommet. Ensemble, ils ont invité tous leurs camarades travailleurs à plus d’audace, d’engagement, d’enthousiasme, de discipline, de détermination et de mobilisation dans la cohésion. Parce que « l’amélioration du ratio, l’amélioration du taux d’encaissement, l’accroissement du nombre d’abonnés, la certification de certaines usines, l’appropriation de la charte d’éthique et l’engagement dans la démarche compétence nous attendent », ont-ils lancé. Pour clore la cérémonie et répondant aux doléances des syndicats, M. Basile Ebah a révélé qu’une réflexion est en cours pour la révision à la hausse des indemnités de logement.

EAU ET ELECTRICITE

LE CHEF DE L´ETAT ECHANGE AVEC VINCENT LE GUENNOU, PDG D´EMERGING CAPITAL PARTNERS

Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, a accordé une audience, le 14 avril, à son palais d’Abidjan-Plateau, à M. Vincent Le Guennou, président directeur général d’Emerging Capital Partners (ECP), entreprise spécialisée dans le domaine de l’eau et de l’électricité qui entend contribuer au boom économique et à l’accélération de la croissance en Côte d’Ivoire.


Intervenant en Côte d’Ivoire à travers une participation à Ora groupe, un groupe bancaire régional et avec la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (CIPREL), filiale du groupe Bouygues qui dispose de deux turbines, l’une à gaz installée en début 2014, l’autre à vapeur qui sera installée fin 2015, ECP « a réalisé un investissement de 225 milliards de FCFA représentant un des plus gros investissements dans le domaine des infrastructures de ces dernières années en Côte d’Ivoire, en l’occurrence l’eau et l’énergie », selon M. Le Guennou.

A sa suite, le président du CST/AAE, Olivier Gosso a remercié le gouvernement malien pour la fidélité de son engagement à contribuer à relever les défis de l’Association africaine de l’eau. Selon ses propos, les défis liés à l’accès à l’eau potable en Afrique sont énormes et il importe d’envisager les voies et moyens de sortir l’Afrique du sous-développement.

Puis, il a ajouté qu’il « a rencontré une écoute très favorable du Chef de l’Etat sur les sujets ayant trait aux infrastructures, en l’occurrence l’accès à l’eau et à l’électricité ».

Emerging Capital Partners, investit également dans les ports, les télécommunications, les transports et favorise la création d’emplois à grande échelle, le développement de compétences techniques et managériales découlant de l’émergence d’une main d’œuvre hautement qualifiée à travers le continent africain.

Aujourd’hui, cette entreprise a plus d’une décennie d’expériences d’investissement en Afrique, à travers sept fonds de capital-investissement et a réalisé plus de 50 investissements et plus de 30 sorties. Cette société a placé le capital de ses investisseurs dans plus de 40 pays, soit dans toutes les principales régions du continent, soutenant ainsi plus de 50 000 emplois.

Eau potable

L’usine de Bonoua inaugurée, la SODECI décorée

La nouvelle usine de Bonoua qui va fournir de l’eau potable aux populations des communes du sud d’Abidjan a été officiellement mise en service par le Président de la République, le 02 mars 2015. En signe de reconnaissance et au nom de l’Etat ivoirien, SEM. Alassane Ouattara a décoré MM. Basile Ebah (DG), Dominique Da Cruz (DGA-E) et Olivier Akpa (DET).


Ce sont 124 km de canalisations d’Abidjan à Bonoua et 80.000 m3 d’eau supplémentaires injectés dans le réseau.

Le projet de renforcement de l’alimentation en eau potable des communes de la partie sud d’Abidjan à partir de nappe du Sud Comoé est devenu une réalité depuis le lundi 2 mars 2015. En effet, le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara a procédé à la mise en service effective de l’ouvrage.

D’un coût global de 59,5 milliards de FCFA financés par EXIM Bank of China (50 milliards) et l’Etat ivoirien (9,5 milliards), le projet comp-rend cinq réservoirs de 5000 m3 chacun, d’une station de traitement et de neutralisation de 4000 m3/heure et de deux stations de reprise de 4000 m3/h chacune.

À cette occasion, le Président de la République a exprimé la reconnaissance et la gratitude de l’Etat ivoirien en décorant 13 personnalités.

Au nombre de ces personnes, M. Basile Ebah, Directeur Général de la SODECI, fait Officier dans l’ordre national, MM. Dominique Da Cruz, DGA Exploitation, et Olivier Aka Akpa, Directeur des Etudes et Travaux élevés au grade d’Officiers dans l’ordre du mérite ivoirien.

Selon M. Patrick Achi, Ministre des Infrastructures Economiques, l’ouvrage contri-bue au renforcement du système d’alimentation du district d’Abidjan par l’augmentation de la production d’eau potable et permet d’améliorer de façon durable la desserte en eau potable des populations vivant dans les communes de la partie sud d’Abidjan. Il s’agit de Treichville, Marcory, Koumassi et Port-Bouet. La capacité de l’usine vient combler le déficit de 200.000 m3 enregistré depuis 2012 dans le district d’Abidjan.

Quelques images de la cérémonie


ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU

1ères assises 2015 de l’Association Africaine de l’Eau. L’efficacité énergétique au cœur des débats

Les premières assises 2015 de l’Association Africaine de l’Eau se sont tenues du 23 au 27 février 2015 à Azalaï hotel Salam de Bamako.
Plusieurs acteurs venus de plusieurs pays africains et occidentaux et exerçant dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, se sont penchés sur les enjeux et problématiques liés à l’efficacité énergétique dans les sociétés d’eau potable et à d’assainissement en Afrique.


Dans son mot de bienvenue, le Président Directeur Général de la Somagep SA, M. Boubacar Kane a témoigné sa profonde grati-tude aux délégués pour avoir honoré de leur présence la présente cérémonie d’ouverture et aux autorités maliennes pour avoir contribué énormément à la réussite de l’organisation des présentes assises. A en croire ce dernier, ceci traduit l’engagement du gouvernement malien à satisfaire les besoins fondamentaux des populations dont l’eau potable et l’assainissement.

A sa suite, le président du CST/AAE, Olivier Gosso a remercié le gouvernement malien pour la fidélité de son engagement à contribuer à relever les défis de l’Association africaine de l’eau. Selon ses propos, les défis liés à l’accès à l’eau potable en Afrique sont énormes et il importe d’envisager les voies et moyens de sortir l’Afrique du sous-développement.

Le ministre de l’énergie et de l’eau, Barthélémy Kassa a, quant à lui, salué la vision de l’Aae qui est d’unifier les efforts des sociétés africaines de distribution d’eau et des services d’assainissement pour une meilleure gestion de l’eau et de l’assainissement sur le continent.

Plusieurs conférences et ateliers ont permis aux participants d’échanger sur les problématiques liées à l’efficacité énergétique. On peut citer par exemple les présentations sur l’efficacité énergétique de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE)-Maroc et l’Etude et la réalisation d’une efficacité énergétique à la SOMAGEP SA ; la Situation du sous-secteur de l’Assainissement au Mali par le directeur de l’assainissement. Les systèmes complets des tuyaux en fonte ductile (Tuyaux & Accessoires) par la société PAM, La Désinfection de l’eau à partir de chlore produit par le sel par WALLACE & TIER- NAN.

Une réunion du comité de direction s’est tenue le jeudi 26/02/2015. Plusieurs décisions ont été prises.

Le comité, après avoir examiné les textes de l’association, relativement au cas d’indisponi-bilité du président en exercice, a décidé du remplacement de Duduzilé Myeni par son compatriote, Hamanth Kasan (vice-président de la région australe), pour diriger l’association jusqu’à la tenue du prochain congrès en février 2015.

Des amendements ont été portés sur les statuts de l’association. Le rapport d’activité 2015 a été adopté avant l’examen de l’état d’avancement des préparatifs du congrès et présentation du nouveau logo.

En marge des travaux du CST, une exposition a vu la participation d’une dizaine d’entreprises et d’organisations œuvrant dans le secteur de l’eau. L’autre événement qui a suscité l’intérêt des participants a été la cérémonie de dédicace de deux livres de l’AAE, l’un intitulé «L’Afrique et l’eau » et l’autre intitulé « Amélioration de la photocatalyse solaire, de la bio dégradation des polluants récalcitrants dans l’eau : Aspects physico-chimiques et technologiques» écrit par le docteur Siméon Kenfack, coordonnateur du programme WOP Africa.

Après quatre jours de travaux intenses, les participants au CSt ont été conviés à un diner gala offert par les sociétés SOMAGEP SA et SOMAPEP SA. Les invités ont pu apprécier la diversité culturelle malienne. Une visite touristique du parc national de Bamako a également permis aux participants de découvrir les richesses de la faune et de la flore malienne.

Décoration : 131 collaborateurs distingués

La Direction Générale de la SODECI a respecté le rituel qui consiste à célébrer chaque année les travailleurs pour leur fidélité et leur loyauté à l’entreprise. Cette année, 131 collaborateurs ont été distingués.

La 7ème édition de la cérémonie de décoration des travailleurs de la SODECI a eu lieu le vendredi 6 février 2015, au Centre des Métiers de l’Eau (CMEAU). Ce sont 131 collaborateurs qui ont été magnifiés et célébrés par la Direction Générale de l’entreprise et par le Gouvernement ivoirien.

Travaux de réhabilitation et de construction de stations d’assainissement de la ville d’Abidjan.

Visite de Monsieur le Ministre de la Construction, du logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme.

Le Ministre en compagnie d’une forte délégation des membres de son Cabinet, du DG de la SODECI, du PCA et du DG de l’ONAD, du représentant de l’Union Européenne , du représentant de l’Agence Française de Développement, a effectué le 12/02/15 une tournée de visite des principaux ouvrages.

Il a indiqué sa satisfaction de voir le secteur de l’assainissement se moderniser afin de mieux répondre aux besoins des populations ; il a remercié la SODECI pour le travail réalisé en particulier dans la construction de la station de désodorisation de Port Bouët ; il a encouragé tous les partenaires à continuer d’appuyer l’Etat de Côte d’Ivoire dans son effort de développement et de modernisation.

Lutte contre Ebola

CIE et SODECI soutiennent le gouvernement

Le mardi 18 août 2014, une délégation de la CIE et de la SODECI a fait un don de 25 millions au Ministère de la Santé et de la lutte contre le SIDA, pour appuyer les efforts du gouvernement dans sa lutte contre le virus Ebola.

Plantant le décor de cette cérémonie de remise de dons, Mme Konan Payne a fait mention de la campagne «Prévention Ebola» initiée par le Gouvernement. Campagne qui avait permis au CICG de demander l’appui le 26 mai 2014 de partenaires privés, en leur remettant des kits d’information et de sensibilisation sur Ebola.

La présente cérémonie de remise de dons, at-elle dit, s’inscrit dans cette dynamique, indiquant vouloir toucher le maximum de populations par le truchement de CIE et SODECI, «sociétés de service public et de proximité», établies sur l’ensemble du territoire national. Se félicitant du partenariat sollicité par le ministère auprès des entreprises, dans le cadre de la lutte contre Ebola, le Directeur Général de la CIE, M. Dominique Kakou a déclaré que son entreprise avait décidé d’y réagir positivement. Entreprise fortement décentralisée et disposant de locaux sur toute l’étendue du territoire national, M. Kakou estime que son entreprise est suffisamment outillée et possède le profil adéquat pour aider à la sensibilisation des Ivoiriens sur les menaces d’Ebola. Il a rappelé tous les efforts de sensibilisation entrepris en interne en direction de ses propres collaborateurs et indiqué que la CIE était disposé à ouvrir son réseau au gouvernement comme relais dans sa politique de communication et de sensibilisation sur la fièvre Ebola. Et pour joindre l’acte à la parole, il a fait don au Ministère de la santé et de la lutte contre le SIDA, du chèque de 15 millions, "pour aide au reconforcement de la lutte sur le terrain" .. Excusant l’absence de son Directeur Général, M. Dominique Da Cruz, a d’emblée remercié le ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA pour le combat mené contre Ebola.

Des entreprises dans le quotidien des Ivoiriens! En tant qu’entreprise citoyenne, la SODECI, qui est au coeur du bien-être et de l’hygiène des populations, a-t-il estimé, ne pouvait rester indifférente face à la mobilisation nationale pour contrecarrer cette maladie. Mieux, M. Da Cruz a tenu à égrener les actions de sensibilisation menées par la SODECI en interne en direction des collaborateurs et à l’externe vers les clients. Il a également informé Mme le ministre de ce que son entreprise mettait à la disposition du Ministère tous les canaux et réseaux de communication de la SODECI pour sensibiliser les Ivoiriens sur Ebola. La Direction Générale de la SODECI, sensible aux actions de prévention déjà entreprises, conclura-t-il, apporte son appui "à l’effort financier déployé par le Gouvernement, en faisant don d’un chèque à Mme le Ministre". - "Ces gestes vous honorent", a estimé pour sa part Mme le Ministre, s’adressant à la CIE et à la SODECI. "S'il ya des entreprises qui sont dans le quotidien des Ivoiriens c'est bien la CIE et la SODECI", a-t-elle aussitôt ajouté. Revenant sur les efforts entrepris par le gouvernement sitôt l’épidémie déclarée en mars 2014, efforts qu’elle a qualifiés de « réaction proactive », Mme Goudou Coffie a soutenu qu’il faut poursuivre la décentralisation de l’information et de la sensibilisation.
« Nous ne pouvons que vous remercier pour votre réaction citoyenne », a-t-elle déclaré, soulagée de compter sur des entreprises qui couvrent toute l’étendue du territoire, pour porter la sensibilisation contre Ebola dans tout le pays et aux confins de nos frontières avec la Guinée et le Libéria.
Poursuivant, Mme le Ministre a dévoilé que les 25 millions donnés par la CIE et la SODECI, qu’elle a remis séance tenante au premier responsable de l’INHP, serviront à acheter des réactifs pour l’Institut Pasteur, afin de tester tous les cas présumés ou supposés d’Ebola dans notre pays.
Et pour mettre fin aux rumeurs, elle s’est voulue formelle sur le sujet : « nous sommes un gouvernement responsable. Il est de la responsabilité du gouvernement d’en faire l’annonce, s’il y avait un cas d’Ebola. Et à ce jour, tous les cas soupçonnés ont été diagnostiqués négatifs !».
Les délégations de la CIE et de la SODECI comprenaient : Kakou Dominique (DG CIE), Da Cruz Dominique (DGA SODECI), Kouadio Emmanuel, Secrétaire Général, Fofana Brihima, DCRHD SODECI, Lambert Ackah Béatrice, Directeur des Prestations Sociales CIE, Aggrey Stéphane, Directeur de la Communication CIE-SODECI.

Responsabilité sociétale

SODECI pour la prospérité et l’amélioration du cadre de vie à Zimenguhé

Quelques mois après avoir signé une convention de partenariat avec l’ONG YVEO (Yacoli Village Ecole Ouverte), en vue d’initier un modèle de développement de proximité du village de Zimenguhé (à 25 km de Daloa), la SODECI a organisé une cérémonie de remise du plan de développement local dudit village.

Le mardi 15 juillet 2014, une forte délégation de la SODECI, conduite par son Directeur Général, M. Basile Ebah et comprenant, entre autres, le Secrétaire Général, M. Kouadio Amani et des Directeurs régionaux, s’est rendue à Zimenguhé. Objectif : réceptionner le plan de développement local élaboré par l’ONG YVEO et le remettre au conseil du village de Zimenguhé pour sa mise en œuvre effective.

Le plan de développement local de Zimenguhé s’intitule : Prospérité et cadre de vie. Reçus dans la ferveur populaire aux environs de 15 h ce mardi 15 juillet 2014, M. Basile Ebah et sa délégation ont été l’objet de toutes les attentions de la part des populations de Zimenguhé, qui en référence au 14 juillet français-proximité des dates oblige-ont voulu faire de ce 15 juillet, une date d’indépendance et de libération.

Une piste cahoteuse de 25 km qu’on parcourt en une heure…M. Basile Ebah, en se rendant à Zimenguhé, a vraiment mérité le nouveau nom de Kanégnon (un garçon qui traverse les difficultés pour apporter de l’aide), que lui ont donné les populations après l’avoir drapé de l’étoffe traditionnelle. Il n’a pas manqué de saluer un homme, dont il est « un élève », M. Marcel Zadi Kessy, initiateur de cette vision en matière de développement de proximité, dont SODECI peut se prévaloir aujourd’hui. Expliquant le choix porté sur Zimenguhé, le Directeur Général de la SODECI a souhaité que le plan de développement local remis à ce village, permette de réaliser effectivement les grandes actions qui y sont répertoriées. La feuille de route du développement de Zimenguhé étant élaborée, à travers son plan de développement, M. Ebah a invité chaque partie prenante à ses obligations : -les populations doivent s’engager dans la mobilisation des ressources humaines et financières -la SODECI en tant que partenaire va soutenir les efforts à deux niveaux (encadrement du programme par le biais de sa direction régionale et d’Yvéo, puis facilitation des actions de mobilisation de ressources complémentaires). Considérant ce 15 juillet 2014, comme un jour historique pour Zimenguhé, un jour choisi par ce village pour prendre en mains son destin, M. Ebah a exhorté Zimenguhé à servir d’exemple dans la sous-préfecture de Boguhé et dans le département de Daloa. Avant lui, M. Tondossama Broulaye, Directeur Régional de Daloa, avait planté le décor de cette cérémonie, en souhaitant la bienvenue à la délégation et en énumérant les actions posées pour aboutir au plan de développement local de Zimenguhé. L’éclat de cette cérémonie a été rehaussée par madame Zagou Dogbo Paule Bénédicte, épouse Koffi, sous-préfet de Boguhé qui représentait le préfet de région et M. Doumbia Adama, sous-préfet de Daloa. Y ont également participé Messieurs Amoikon Francis et Lago maurice, respectivement

Directeur des Programmes de développement de proximité d’Yvéo et Président du conseil de village. Le plan de développement local remis par le Directeur Général de la SODECI au conseil du village de Zimenguhé, comprend 19 projets. Les principales actions viseront à :

  • Promouvoir la gouvernance participative et les droits des femmes
  • Diversifier les revenus
  • Gérer de façon rationnelle les ressources individuelles et communautaires
  • Faciliter l’accès aux services sociaux de base
Ces thématiques sont en phase, comme a tenu à le rappeler M. Ebah, avec le plan National de Développement de la Côte-d’Ivoire 2012-2015. En marge de cette cérémonie, M. Basile Ebah a visité le même jour les installations de l’usine de la Lobo et a rencontré le lendemain les collaborateurs de la DR pour leur expliquer les raisons de sa présence à Daloa et échanger avec eux. Nous y reviendrons plus largement dans le prochain numéro de la Source Magazine.

Solidarité

La SODECI vole au secours des populations de Grand Lahou

Grand lahou a été déclarée sinistrée », c’est en ces termes que parlait le Député Maire de Grand lahou, M. DJaYa Jean, lorsqu’il présentait la situation de sa commune après les fortes pluies qui se sont abattues sur elle. Pour faire face à cette catastrophe, il a lancé un appel au secours auquel la SODECI a répondu promptement. C’était le samedi 12 juillet 2014.

Les populations de Grand Lahou sont dans la détresse et la Direction Générale de la SODECI n’est pas restée indifférente au drame qu’elles vivent. Le samedi dernier, 12 juillet 2014, le Secrétaire générale de la SODECI, M. KOUADIO AMANI, accompagné du DIRCOM SODECI, M. AGGREY Stéphane ainsi que d’autres collaborateurs de la SODECI, a effectué le déplacement depuis Abidjan jusqu’à la mairie de Grand Lahou pour apporter du réconfort aux populations sinistrées de cette ville. Venu les bras chargés, il a fait au nom de la Direction générale, un don constitué de 5 tonnes de riz, de 30 cartons de sucre, de 50 cartons d’eau minérale et de 30 cartons d’huile. Sensible à ce geste de compassion et de solidarité, le député maire de Grand Lahou, M. DJAYA Jean a traduit la reconnaissance de toutes les autorités locales présentes à cette rencontre ainsi que celle de tous ses administrés. Il a témoigné toute sa fierté de voir que des ivoiriens puisse venir au secours d’autres ivoiriens, en citant la SODECI et son premier responsable, Monsieur EBAH Basile. Le bilan provisoire des inondations est lourd, 5 morts enregistrés, plus de 700 habitations détruites, environ 5000 personnes à reloger.